Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog artistique de Michel Théron
Le blog artistique de Michel Théron
Menu
Dieu lui-même...

Dieu lui-même...

Tout texte littéraire se rattache à un texte antérieur, de façon plus ou moins consciente. J'ai entrepris de rattacher plusieurs de mes textes et de mes livres à un texte fondateur de notre culture, celui de la Bible. Je le vois comme un monument de Littérature, dont les parties se renvoient les unes aux autres, tel celui du Nouveau Testament, qui est une réécriture inventive du Premier. Inventer signifie ici et à la fois trouver de l'ancien et ajouter du nouveau. Le texte biblique est ainsi toujours fait d'emprunts et de citations. Il est instituant souvent, discutable parfois. Dans ses marges j'ai entrepris ici mes propres variations.

Intertextualité littéraire (D.R.)
Dehors brille un magnifique soleil.
Ils sont là, face à face, dans la pièce aux rideaux tirés, tête baissée. Pourquoi cela est-il arrivé ? Il ne demandait qu’à vivre, épanoui dans sa belle jeunesse. Leur regard se porte, sur la cheminée, sur la photo d’un beau jeune homme. Puis, au bout de la table, sur une chaise, la sienne. Désormais, il est bien mort. Le mot dans la bouche du gendarme, tout à l’heure, n’a fait que les assommer. Mais maintenant cette chaise vide dit tout.
Ils pleurent silencieusement, en se tenant la main. Qu’ont-ils fait pour mériter cela ? Ils l’avaient pourtant bien élevé. À qui la faute ? À cet automobiliste fou, peut-être imprégné d’alcool ? Au manque de visibilité qu’on a à ce carrefour, où déjà des accidents se sont produits ? Au destin ? À Dieu ? On n’en sait rien...
Justement un petit coup frappe à la porte. C’est le curé. Il vient les réconforter.
« Dieu lui-même... » Mais il voit le regard égaré du père, accablé de la mère. Il hésite, puis se reprend, consent à dire d’une voix basse : « Lui qui n’a pas épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi tout avec lui, par grâce ? »*
Il a juste le temps de finir. Car aussitôt le père se lève, se jette sur lui, lui crache au visage, et le chasse. Devant tant de brutalité, répondant à tant de barbarie, la mère n’a pas réagi. Elle est restée assise, elle regarde dans le vide et le noir de sa nuit. Mais enfin on l’entend murmurer : « N’étends pas ta main sur le jeune homme et ne lui fais rien... »**
Dehors brille un magnifique soleil.
 
 
* Romains 8/32
** Genèse, 22/10-12 : Puis Abraham étendit la main et prit le couteau pour égorger son fils. Alors l’ange du Seigneur l’appela du ciel et dit : « Abraham ! Abraham ! » Il répondit : « Me voici ! » L’ange dit : « N’étends pas ta main sur le jeune homme et ne lui fais rien... »
 
Illustration de Stéphane Pahon

***

Ce texte est extrait de mon ouvrage En marge de la Bible - Fictions bibliques I, édité chez BoD. Illustré de dessins originaux de l'artiste Stéphane Pahon, il est disponible en deux formats, papier et livre électronique (e-book). On peut en feuilleter le début en cliquant ci-dessous sur Lire un extrait. On peut aussi l'acheter, et voir les autres titres de la collection à laquelle il appartient, en cliquant sur Vers la librairie BoD.

En marge de la Bible
Théron, Michel
15,00Livre papier
Lire un extrait

DESCRIPTION

Chaque livre est une réécriture : il s'écrit dans les marges d'un autre, ou d'autres. Celui-ci s'inscrit dans les marges du Livre par excellence, la Bible, dont il actualise certains passages. Ces actualisations servent parfois l'intention du texte initial, mais parfois aussi en problématisent le contenu, quand il n'a plus semblé admissible pour un esprit libre et indépendant. L'appel constant à la sensibilité, propre à la littérature, permet ainsi de corriger ce que (...)

On peut aussi se procurer ce livre en le commandant en librairie (diffusion SODIS), ou sur les sites de vente en ligne.

 

***

Pour voir la liste de tous mes livres édités chez BoD, cliquer : ici.